Vendredi , 7 octobre 2022
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Tunisie – Coronavirus : Libye : La grande inconnue qui fait froid au dos

Tunisie – Coronavirus : Libye : La grande inconnue qui fait froid au dos

En ces jours où le coronavirus s’est étendu à toutes les contrées du monde, il y a une inconnue effrayante dont il faudrait parler et ne pas négliger. C’est la situation en Libye. En effet, comme par miracle, la Libye demeure à ce jour épargnée par le virus, alors que les pays limitrophes sont touchés, comme la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte.

La question qui s’impose, en de telles circonstances, est de savoir si la Libye est, réellement, demeurée indemne ou si elle en est touchée et l’absence d’un Etat fait de sorte qu’il est impossible de détecter à temps la maladie. Si on y ajoute l’état de guerre que vit le pays, il y a fort à parier que nos voisins comptent parmi eux des cas de contamination demeurés inconnus.

Cette situation n’est pas loin de rappeler celle qui s’est passée, en rapport avec le coronavirus, en Iran, bien que les causes en soient différentes. Le résultat risque toutefois d’avoir le même degré de gravité. En effet, en Iran, l’Etat aurait délibérément caché ses malades pendant quelques semaines, ce qui a entraîné une explosion de la situation épidémiologique dans le pays et, surtout, dans les pays avec les quels ils entretiennent des échanges réguliers. En Libye, on risque fort de retrouver le même scénario, pas par la volonté de l’Etat de cacher ses malades, mais par l’incapacité d’un Etat qui n’existe presque  pas, à détecter et à prendre en charge ses patients.

Sachant l’habitude prise depuis longtemps par nos frères les libyens, de venir se faire traiter en Tunisie, il y a un risque réel de faire face à un déluge de malades venus de Libye qui vont se disséminer à travers le pays.

Une situation à risque, qui mérite réflexion de la part des autorités tunisiennes !

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Tunisie Numérique

Check Also

Législatives 2022 – Les partis politiques interdits de faire campagne

Les partis politiques sont interdits de faire campagne pour les législatives anticipées de 2022 prévues …