Mercredi , 27 mai 2020
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Les partis de la coalition signent le document contractuel autour de l’entrant et du sortant

Les partis de la coalition signent le document contractuel autour de l’entrant et du sortant

Une cérémonie de signature du document contractuel des partis et blocs parlementaires constituant la coalition gouvernementale, s’est tenue, hier soir, lundi 24 février 2020, à Dar Dhiafa à Carthage.

Cette signature qui s’est déroulée autour des deux chefs du gouvernements, l’entrant et le sortant, est intervenue deux jours avant la plénière de vote de confiance, demain mercredi 26 février, où le gouvernement proposé est assuré d’être entériné par l’Assemblée, et d’avoir une majorité confortable, l’habilitant à accéder officiellement aux responsabilités, et à mettre un terme à cette transition qui s’est éternisée et a beaucoup nui à la Tunisie.

Le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfakh, a affirmé « la symbolique de ce moment historique, et l’importance de l’approche participative au pouvoir, garante d’efficience, de solidarité et d’harmonie ».

Il s’est engagé « à poursuivre l’ouverture sur les autres protagonistes politiques sur la base d’une plateforme commune dans le but d’assurer la stabilité et de faire avancer les réformes nécessaires, au service de l’intérêt suprême de la patrie ».

Le document contractuel a été signé par Elyes Fakhfakh d’un côté, et les chefs des partis et groupes parlementaires de l’autre, Noureddine Bhiri (Ennahdha), Mohamed Abbou (Courant démocrate), Youssef Chahed (Tahya Tounes), Zouhair Maghzaoui (mouvement du peuple) et Hassouna Nasfi (bloc de la réforme nationale).

« Le futur chef du gouvernement aura un grand rôle en matière de réussite de ce document et d’application de sa teneur », a déclaré le chef du gouvernement d’expédition des affaires courantes, appelant son successeur désigné « à continuer à gérer le dialogue social et les divergences partisanes ».

« Le plus grand défi auquel se heurte le futur gouvernement est fondamentalement social, outre la relance de la croissance et la création des richesses, ce qui nous incite à nous éloigner des tiraillements politiques et à unifier les efforts au service de l’intérêt national », a ajouté Youssef Chahed qui s’apprête à céder son fauteuil, au milieu de cette semaine, à Elyes Fakhfakh, après l’avoir occupé pendant plus de trois ans pleins de rebondissements.

Les autres signataires ont tous appelé à s’en tenir à la teneur du document et à en traduire les dispositions et les priorités dans les faits, pour répondre aux attentes pressantes des Tunisiens.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Gnetnews

Check Also

Arrestation d’une embarcation italienne qui tentait de faire passer illégalement des Tunisiens vers Lampedusa !

Après les passeurs locaux et les trafiquants libyens qui ont pris l’habitude d’organiser des voyages clandestins …