Dimanche , 29 mai 2022
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Concordance de points de vue entre Alger et Tunis

Concordance de points de vue entre Alger et Tunis

Le président de la République, Kais Saied, et son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, ont souligné la concordance des points de vue et un accord total sur les questions bilatérales, régionales et internationales évoquées lors d’un entretien en tête-à-tête, dimanche, au Palais présidentiel d’El Mouradia, à Alger.

Dans une déclaration de presse conjointe à l’issue de cet entretien, les deux chefs d’Etat ont exprimé leur satisfaction du niveau distingué des relations de coopération bilatérale.

Ils ont souligné la détermination à développer ces relations, selon une nouvelle approche conforme aux aspirations d’un même peuple, en Tunisie et en Algérie, en vue de mettre en place un partenariat et une coordination stratégique entre les deux parties.

Le président algérien a annoncé, à cette occasion, la décision de placer un fonds de 150 millions de dollars américains (l’équivalent de 426 millions de dinars tunisiens), à la Banque centrale tunisienne (BCT), en guise de garantie, dans le cadre du renforcement des relations de fraternité et de solidarité entre les deux pays frères et “en considération de la situation financière difficile que la Tunisie traverse”, dit-il.

Tebboune a, également, affirmé la poursuite de la facilitation de l’approvisionnement de la Tunisie en gaz naturel et en carburant, “en attendant qu’elle puisse s’acquitter de ses engagements”.

Il a insisté sur la poursuite de l’activation de tous les mécanismes communs permettant la lutte contre le terrorisme, dans les deux pays et sur la frontière commune, indiquant que la sécurité et la stabilité de la Tunisie équivaut à la sécurité et à la stabilité de l’Algérie.

Les deux parties, a indiqué Tebboune, ont examiné les moyens de développer les zones frontalières dans les deux pays et de renforcer la complémentarité économique. Les décisions annoncées par les deux présidents tunisien et algérien seront activées, lors d’une visite de haut niveau que Tebboune compte effectuer en Tunisie, après l’installation du nouveau gouvernement.

S’agissant des questions régionales et internationales, les deux chefs d’Etat ont mis l’accent sur la nécessité de trouver une solution pacifique libyo-libyenne, sans aucune ingérence étrangère.

Les deux parties s’accordent sur la nécessité d’interdire l’importation d’armes en Libye.

Elles ont convenu d’aider les Libyens à trouver une solution, à travers la réunification des différentes forces libyennes et l’édification de nouvelles institutions de l’Etat libyen démocratique qui préparent les élections dans ce pays, avec l’accord de l’Organisation des Nations Unies et des européens.

Concernant la cause palestinienne, les deux présidents ont souligné le refus du ” deal du siècle “, indiquant qu’il n’y aura pas de solution sans la consécration du droit du peuple palestinien à un Etat indépendant sur la base des frontières de 1967, avec Al-Qods comme capitale, sur la base de résolutions légales et de l’initiative arabe de paix.

Les deux présidents ont rappelé l’importance de l’édification du Grand Maghreb arabe et de l’impulsion de l’action commune en vue de réaliser les aspirations des peuples de la région.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

Saïed discute avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice du rôle des «magistrats intègres»

Le président de la République Kaïs Saïed a reçu, jeudi, au Palais de Carthage, la …