Dimanche , 23 février 2020
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Entre Qalb Tounes et Tahya Tounes, la hache de guerre est-elle enterrée ?

Entre Qalb Tounes et Tahya Tounes, la hache de guerre est-elle enterrée ?

Entre Qalb Tounes et Tahya Tounes, les choses semblent s’arranger et la hache de guerre pourrait être enterrée. La violente campagne de dénigrement et de diabolisation menée par le mouvement du chef du gouvernement Youssef Chahed contre Nabil Karoui et son parti accusés de tous les maux s’est estompée et elle ferait bientôt partie du passé. En politique, il n’y a pas d’ennemis mais des adversaires. Il n’y a pas les anges d’un côté et les démons de l’autre.

Les résultats des élections législatives ont donné la seconde place à Qalb Tounes avec 38 sièges derrière Ennahdha qui a obtenu 51 sièges. Par contre Tahya Tounes n’a réussi qu’à avoir 14 sièges se contentant de la 7ème place. Ce qui a fait du parti de Karoui un élément central dans le nouveau paysage politique et une donnée incontournable dans l’équilibre au sein du parlement. De son côté Tahya Tounes est divisé quant à la participation dans le nouveau gouvernement. D’ailleurs, son président Youssef Chahed a été contacté par le président du mouvement Ennahdha pour le sonder sur cette éventualité et ses rapports avec le nouveau chef de l’Etat Kais Saied semble baigner dans l’huile.

C’est qu’après les contacts préliminaires, une rencontre a réuni Nabil Karoui avec Sélim Azzabi autour d’un déjeuner auquel a assisté du côté de Tahya Tounes Hichem Ben Ahmed, l’actuel ministre de transport qui vient d’être élu député. Et bien que rien n’ait filtré de cette rencontre, on croit savoir que les deux parties auraient parlé de la future configuration du paysage politique et les moyens de rassembler toutes les composantes de la famille centriste autour d’un ensemble de principes fédérateurs. L’éventualité d’une participation au prochain gouvernement aurait également été évoquée. On sait qu’Ennahdha a exclue dès le départ toute consultation avec Qalb Tounes et que ce dernier pose comme condition pour une entrée dans le gouvernement le choix d’une personnalité indépendante connue pour sa compétence en matière économique.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

Gouvernement Fakhfakh : Le vote de confiance à l’ARP, une formalité ?!

C’est le 26 février 2020 que se tiendra la séance plénière consacrée au vote de …