Dimanche , 14 août 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Selon les observateurs IRI/NDI, la Tunisie devrait se doter d’une loi plus sévère pour les campagnes électorales

Selon les observateurs IRI/NDI, la Tunisie devrait se doter d’une loi plus sévère pour les campagnes électorales

Cependant, ”les infractions enregistrées pendant la période du ‎silence électoral et le jour du scrutin étaient ‎mineures et ne peuvent influencer les ‎résultats de l’élection“.

La Tunisie devrait se doter d’une loi applicable et plus ‎sévère concernant les campagnes électorales, a ‎affirmé lundi le président de l’Institut républicain ‎international (IRI) Daniel Twining, appelant à ‎encourager les citoyens à participer la vie politique.‎

Lors d’une conférence de presse conjointe de ‎l’Institut républicain international (IRI) et le ‎National Democratic Institute (NDI) qui viennent de ‎dépêcher en Tunisie une mission conjointe d’observation ‎électorale (MOE), Daniel Twining a plaidé pour la ‎mise en place d’une bonne gouvernance pour ‎dissiper les craintes de la population face aux défis ‎sécuritaires et économiques.‎

Pour lui, la démocratie ne se résume pas en ‎l’organisation des élections intègres. ”Le scrutin ‎présidentiel s’est déroulé sur fond de grave crise ‎sociale et économique, dans une atmosphère de ‎rejet des élites politiques“, a-t-il soutenu.

Pour sa part, Margaret Patricia Curran, ancienne ‎députée du Parti travailliste écossais a qualifié ‎d’ ”excellent“, le scrutin présidentiel qui s’est déroulé ‎dimanche 15 septembre 2019.‎

”Les infractions enregistrées pendant la période du ‎silence électoral et le jour du scrutin étaient ‎mineures et ne peuvent influencer les ‎résultats de l’élection“, a-t-elle dit.‎

Par ailleurs, elle a appelé au respect de l’égalité des chances ‎entre les ‎candidats, en allusion aux hommes d’affaires ‎Nabil Karoui, et Slim Riahi. Le premier est placé en détention pour des soupçons de blanchiment ‎d’argent et de fraude fiscale et le second est visé par ‎une enquête judiciaire et se trouve actuellement à ‎l’étranger. ‎

”Karoui, n’a pas été en mesure de s’exprimer en ‎raison de sa mise en détention préventive par la ‎justice depuis le 23 août“, a-t-elle dit.‎

L’Institut républicain international et l’Institut national démocratique sont des organisations indépendantes à but non lucratif et non partisanes œuvrant pour consacrer la liberté et les institutions démocratiques partout dans le monde.

Leur action vise à renforcer la participation citoyenne et le principe de redevabilité dans les affaires gouvernementales ainsi que la mise à contribution des citoyens dans la planification gouvernementale.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur HuffPost Tunisie

Check Also

Arrestation de Rached Khiari

Le député islamiste radical Rached Khiari, a été arrêté ce mercredi 3 août 2022, annonce …