Dimanche , 15 septembre 2019
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / La Mission d’observation électorale de l’UE appelle les autorités à permettre à Nabil Karoui de mener sa campagne

La Mission d’observation électorale de l’UE appelle les autorités à permettre à Nabil Karoui de mener sa campagne

Dans un communiqué rendu public ce lundi 09 septembre 2019, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) relève que l’un des candidats qui devait participer au débat du 7 septembre, Nabil Karoui, n’a pas été en mesure de s’exprimer en raison de sa mise en détention préventive par la justice depuis le 23 août.

La MOE UE, tout en respectant pleinement l’indépendance du pouvoir judiciaire, invite les autorités concernées à prendre les mesures nécessaires afin de permettre à tous les candidats, dont M. Karoui, de mener campagne dans le respect du principe d’égalité des chances à l’élection présidentielle, tel qu’énoncé par la loi électorale tunisienne et les dispositions réglementaires en vigueur.
La MOE UE félicite par ailleurs l’ISIE et la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) pour l’organisation des débats télévisés entre les candidats les 7, 8 et 9 septembre dans le cadre de la campagne sur la chaîne publique, une initiative dont le principe répond aux attentes des citoyens en matière d’information sur les candidats en lice et leurs programmes.
La Mission encourage l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) à poursuivre ses efforts pour le bon déroulement du scrutin présidentiel du 15 septembre.
Enfin, la Mission salue l’engagement de l’ISIE à publier sur son site internet les résultats provisoires bureau de vote par bureau de vote, et l’appelle à le faire dès l’annonce de ces résultats afin de garantir le droit à des recours effectifs.
La MOE UE, présente en Tunisie depuis le 23 août, est dirigée par Fabio Massimo Castaldo, vice-président du Parlement européen. Elle observe les différentes phases des processus électoraux présidentiel et législatif et restera présente en Tunisie jusqu’à publication des résultats définitifs.

La MOE UE, qui compte 10 analystes électoraux basés à Tunis, a déployé 28 observateurs de longue durée qui couvrent l’ensemble des gouvernorats. Ils seront renforcés sur le terrain par 28 observateurs de courte durée, et par plus de 30 diplomates de l’UE en poste à Tunis. Le 15 septembre, la MOE UE disposera d’une centaine d’observateurs pour l’élection présidentielle.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

Présidentielle en Tunisie : quand l’affaire Karoui ravive les craintes de dérapages politiques

La détention du candidat à la présidence Nabil Karoui a renforcé les craintes de règlements …