Mercredi , 11 décembre 2019
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Chronique d’une journée qui a secoué le pays

Chronique d’une journée qui a secoué le pays

Encore une fois, la Tunisie est frappée par le terrorisme en plein cœur de la capitale. Ce jeudi 27 juin 2019, un policier a été tué et huit autres personnes ont été blessées, dans deux attentats perpétués  à la rue Charles de Gaulle et au parking de l’unité de la lutte contre le terrorisme à El Gorjani.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiene Zaag, a affirmé qu’un premier kamikaze se serait attaqué à une brigade de la police municipale à la rue Charles de Gaulle de Tunis.

Le deuxième assaillant serait venu à bicyclette et aurait tenté de s’introduire dans l’enceinte de l’unité de la brigade de lutte contre le terrorisme à El Gorjani. Ne pouvant y entrer, il se serait fait exploser au passage d’une patrouille de la garde nationale.

Cette opération a fait 4 blessés parmi les forces de l’ordre. Tous ont été transportés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

Accompagné du ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est rendu, à pied, sur les lieux de l’attentat qui s’est produit à l’angle de la rue Charles de Gaulle, au centre ville.

Chahed s’est adressé aux médias présents sur place, pour leur assurer que « les attaques de Tunis sont qualifiées d’échec. Elles montrent clairement la déception des terroristes après la réussite des opérations sécuritaires et militaires menées pendant le mois de Ramadan “, a-t-il déclaré.

Il a affirmé que l’objectif recherché à travers ces attaques est de fragiliser l’économie tunisienne et la transition démocratique, surtout que la Tunisie s’apprête à organiser prochainement les élections législatives et présidentielle. ” Nous sommes fermement déterminés à lutter contre le terrorisme. Ces groupes de terroristes n’ont pas leur place en Tunisie “, a-t-il lancé.

Youssef Chahed a invité les Tunisiens à resserrer les rangs autour des institutions militaire et sécuritaire, appelant la population à avoir une entière confiance en leur pays.

Réunion d’urgence à l’ARP

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur, préside, jeudi après-midi, au Bardo, une réunion d’urgence avec les présidents des groupes parlementaires. La réunion se tient à la demande de plusieurs députés pour débattre de la situation générale du pays à la suite des attentats-suicides survenus ce jeudi à la capitale, a indiqué à l’agence TAP la députée Yamina Zoghlami. Ennaceur, qui s’était absenté des travaux de l’ARP ces derniers temps pour des raisons de santé, a rejoint le Parlement pour présider la réunion d’urgence.

Depuis 2015, année des attentats de Sousse, du Bardo et de Tunis, qui ont fait plus de 70 morts, la Tunisie pensait en avoir fini avec les attentats. Les visées des commanditaires de ces attaques sont claires : il s’agit de torpiller le processus démocratique en Tunisie, et d’empêcher une démocratie de voir le jour dans la région arabe !

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur African manager

Check Also

Une semaine décisive

LA semaine qui démarre aujourd’hui, lundi 9 décembre, pour se clôturer dimanche prochain constitue le …