Samedi , 14 décembre 2019
Page d’acceuil / Normal / Plusieurs lacunes dans le projet de loi sur la protection des données personnelles

Plusieurs lacunes dans le projet de loi sur la protection des données personnelles

Le projet de loi organique sur la protection des données personnelles “comporte plusieurs lacunes”. Il doit être “intégralement revu et adapté avec la convention internationale 108, ratifiée par la Tunisie”.

C’est ce qu’a relevé Mme Marie Georges, expert européen et membre de la Commission française pour la protection des données personnelles, mardi, devant la commission parlementaire des droits, libertés et relations extérieures.

La commission, chargée de l’examen du projet de loi organique sur la protection des données personnelles, a organisé une rencontre avec la consultante européenne à laquelle était également présent le président de l’Instance nationale de protection des données personnelles, Chawki Gaddes.

L’expert européen a souligné l’importance de la mise en place d’un dispositif législatif pour la protection des données personnelles, notant que les textes juridiques doivent être basés sur les principes internationaux étant données qu’elles sont étroitement liés aux droits des individus.

Elle a appelé à mettre rapidement en œuvre la loi sur la protection des données personnelles afin de prévenir tout dépassement, vu que l’année 2019 sera marquée par les échéances électorales.

La Tunisie a ratifié, en novembre 2017, la Convention 108 du Conseil de l’Europe pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données personnelles.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur African Manager

Check Also

Les conditions de détention et d’accueil des catégories vulnérables en Tunisie ne sont pas conformes aux normes internationales selon l’INPT

L’Instance Nationale pour la Prévention de la Torture tire la sonnette d’alarme. Un rapport élaboré …