Dimanche , 29 mai 2022
Page d’acceuil / Normal / Obsèques du martyr Khaled Ghozlani à Douar Khrayfia (Kasserine)

Obsèques du martyr Khaled Ghozlani à Douar Khrayfia (Kasserine)

Assassiné, vendredi dernier, par un groupe terroriste armé à son domicile à proximité de Djebel M’ghilla de la délégation de Sebiba du gouvernorat de Kasserine, le martyr Khaled Ghozlani a été inhumé, dimanche après-midi, au cimetière de Thamed à Douar Khrayfia au milieu d’un dispositif sécuritaire et militaire imposant et en présence des membres de sa famille et de ses proches ainsi que d’un grand nombre d’habitants de la région.

Présents aux funérailles, des membres de la famille du martyr et des habitants de la région ont dénoncé l’indifférence des autorités régionales et nationales à l’égard des habitants des régions limitrophes des zones-tampons militaires et plus particulièrement la localité de Khrayfia qui est souvent confrontée à de sérieuses menaces.

A ce propos, ils ont réclamé le déploiement de patrouilles sécuritaires et militaires dans la région pour les protéger contre la menace terroriste. Tout en réclamant de porter un plus grand intérêt à leur région marginalisée, ils ont jugé indispensable de garantir une source de revenu permanente à la famille du martyr et de lui fournir un nouveau logement loin de la région pour protéger ses enfants.

Dans une déclaration radiophonique samedi, le gouverneur de Kasserine, Samir Boukadida a annoncé son intention de prendre toutes les mesures nécessaires au profit de la famille du martyr. Il s’agit notamment de garantir une source de revenu permanente à son épouse et à ses sept enfants et d’envisager de les transférer dans un autre logement après un accord préalable de l’épouse du martyr.

Khaled Ghozlani est le frère du martyr de l’armée nationale Saïd Ghozlani assassiné, le 5 novembre 2016 à son domicile à Kasserine par un groupe terroriste. Un groupe armé avait assassiné vendredi dernier le martyr Khaled Ghozlani à son domicile à Douar Khrayfia, limitrophe du Mont M’ghilla de la délégation de Sebiba (gouvernorat de Kasserine).

Peu avant ce lâche meurtre, le groupe armé avait braqué une agence bancaire à Sebiba et s’était emparé d’une somme d’argent estimée à 300 mille dinars, avant de prendre la fuite à bord d’un véhicule D-max.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

L’Italie «effrayée» et l’Algérie «inquiète» par les protestations autour du gazoduc transtunisien Sergaz

Début décembre courant, des habitants originaires des  zones frontalières Ouled Marzoug et Oulad Farah de …