Mardi , 28 juin 2022
Page d’acceuil / Normal / Pour « un autre regard sur les migrations humaines »

Pour « un autre regard sur les migrations humaines »

Il est important de créer un autre regard sur les migrations humaines en refusant les discours haineux et l’exclusion à l’égard des migrants a déclaré Patrick Gallaud, vice-président du comité de liaison Ong-Unesco.

Lors du forum international des ONG ayant pour thème « Un autre regard sur les migrations humaines » qui s’est tenu à Tunis du 26 au 27 septembre courant, Gallaud a souligné l’importance de réfléchir sur un modèle d’information et de convaincre l’opinion publique dans les pays européens de la portée positive de la migration notamment dans la construction d’un avenir meilleur pour tous.

Gallaud a ajouté que l’Unesco réfléchit sur des modèles d’information et sur la déconstruction de stéréotypes afin d’éveiller les consciences contre ces phénomènes de rejet, notamment à travers des programmes de formation des journalistes qui couvrent la question de la migration.

Fabienne Lassale, directrice de SOS Méditerranée a rappelé le rôle joué par l’association qui a pour mission le sauvetage, et la protection des migrants ainsi que la collecte de leurs témoignages de la part des journalistes à bord du bateau Aquarius, pour les transmettre en temps réel à l’opinion publique.

Aida Al Kaisy, consultante en développement des médias du réseau du journalisme éthique (Royaume-uni), a mis en relief l’importance de la liberté d’expression et de l’éthique journalistique qui sont indispensables pour éviter toute politisation de la migration dans certains médias.

Pour rappel, ce 9ème forum des ONG, organisé avec l’Unesco est accueilli par l’Institut Arabe des Droits de l’Homme, avec notamment pour partenaire l’Agence Tunis Afrique Presse. Le thème de cette 9ème édition est « Un autre regard sur les migrations humaines ».

Cette rencontre vise à sensibiliser tout un chacun sur la question migratoire sachant qu’environ 40 pc des migrations se font dans la direction Sud-Nord, 37 pc entre des pays du Sud avec 740 millions de migrants internes chaque année et

4 000 Tunisiens ont quitté le pays en 2018.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

L’Italie «effrayée» et l’Algérie «inquiète» par les protestations autour du gazoduc transtunisien Sergaz

Début décembre courant, des habitants originaires des  zones frontalières Ouled Marzoug et Oulad Farah de …