Mercredi , 10 août 2022
Page d’acceuil / Normal / Sihem Ben Sedrine va porter plainte pour le retrait de son passeport diplomatique

Sihem Ben Sedrine va porter plainte pour le retrait de son passeport diplomatique

La présidente de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), Sihem Ben Sedrine, a annoncé, qu’elle a entrepris des démarches judiciaires en se référant à l’article de 66 de la justice transitionnelle afin de porter plainte contre toute personne qui a entravé son travail. Cette décision vient suite au retrait du passeport diplomatique de la présidente de l’IVD, ce mardi 19 juin 2018, qui l’a empêché justement de quitter le pays. Elle fait porter la responsabilité directement au ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui.

«L’IVD est une instance constitutionnelle indépendante, comme les autres instances équivalente, son président a le rang de ministre et les membres le rang de secrétaire d’Etat. Et vi ses rangs, il y a certains avantages sont accordés à cause de ces fonctions et le passeport diplomatique permet justement à l’instance d’effectuer ses travaux», a-t-elle affirmé.
«Heureusement que la justice continue à collaborer avec l’instance en la considérant comme un organe existant toujours», a-t-elle martelé. Et d’ajouter : «L’instance continue son travail et personne n’a le pouvoir de l’arrêter ! Nous allons leur envoyer les décisions d’indemnisation des personnes qui ont été oppressées».

Ainsi et pour protester contre ce qu’elle considère comme une entrave à son travail, Mme Ben Sedrine a organisé une conférence de presse à l’improviste. Elle estime que le retrait du passeport ne pouvait se faire sans une décision judicaire. Elle proteste aussi contre la manière dont lui a été retiré son passeport, alors qu’elle était à l’aéroport, sans la prévenir à l’avance. Elle affirme avoir prévenu M. Jhinaoui de son voyage et de ses raisons.
Il est bon de noter, sur ce point, que Mme Ben Sedrine induit les gens en erreur, puisqu’elle n’a pas été interdite de voyager. Elle peut bien se déplacer à l’étranger comme elle le souhaite, mais avec son passeport ordinaire et non avec son passeport diplomatique puisque sa mission est officiellement achevée.

Sihem Ben Sedrine a évoqué, par ailleurs, ce qu’elle qualifie de harcèlement de certains employés détachés vers l’IVD et dont les administrations réclament le retour alors que l’IVD s’est mise d’accord avec le gouvernement sur une liste de personnes qui va continuer à travailler pour son compte. Ces employés détachés sont ainsi menacés d’être limogés, toujours selon ses dires, juste parce qu’ils ont refusé de regagner leur administration d’origine.

La présidente nomme, dans ce cadre, le ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières et celui des Affaires étrangères qui ont réagi négativement, le premier réclamant certains biens et l’autre les passeports diplomatiques de la présidente et des membres. A ce dernier, elle a répondu via un courrier que l’instance respectera l’accord signé avec le gouvernement et achèvera ses travaux et donc il n’y a aucune raison pour lui remettre les passeports.

Mme Ben Sedrine en a profité pour revenir sur les termes de l’accord conclu avec le gouvernement, suite au courrier de l’Assemblée des représentants du peuple : «Nous avons un accord écrit avec le gouvernement qui dit que l’Etat et la présidence du gouvernement s’engage à appliquer l’article 148 de la Constitution qui stipule que l’Etat et toutes ses institutions et organes s’engage dans le système de la justice transitionnelle, ses domaines et son délai. Ce même accord stipule que la présidence du gouvernement s’engage à finir le processus de la justice transitionnelle à cause de son rôle central dans le processus de la transition démocratique. Il indique aussi que l’IVD a été appelé à tenir ses engagements légaux, notamment le transfert des dossiers aux autorités judiciaires compétentes, déterminer les normes d’indemnisation et transmettre son rapport final global aux trois présidences», a-t-elle expliqué. Et de préciser que l’Instance a tenu une réunion pour décider comment aller s’achever ses travaux sur plusieurs étapes, son rapport étant remis fin novembre alors que le mois de décembre sera dédié à la publication du rapport.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Business News

Check Also

Tunisie : Le Tribunal administratif suspend la révocation de 47 magistrats

Le Tribunal administratif a rendu, ce mercredi 10 août 2022, son verdict, concernant les recours …