Dimanche , 22 mai 2022
Page d’acceuil / Normal / Grande-Bretagne : la réforme économique au menu de la visite d’Alistair Burt en Tunisie

Grande-Bretagne : la réforme économique au menu de la visite d’Alistair Burt en Tunisie

Le secrétaire d’État au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord, Alistair Burt, effectuera une visite de deux jours les 2 et 3 août en Tunisie.

Il s’agit de la première visite du secrétaire d’État britannique  au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord depuis l’annonce de l’assouplissement des recommandations aux citoyens britanniques pour les voyages en Tunisie à la suite de l’amélioration des conditions de sécurité mises en place par les autorités tunisiennes et l’industrie touristique, depuis les attaques terroristes de 2015.

Dans les détails, l’ambassade britannique à  Tunisie a relevé qu’ Alistair Burt rencontrera des représentants du gouvernement tunisien pour s’entretenir sur les moyens de renforcer les relations bilatérales entre la Tunisie et la Grande-Bretagne dans les domaines de la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Alistair Burt doit débattre avec les responsables tunisiens des initiatives d’appui initiées par la Grande-Bretagne en faveur de la Tunisie dans plusieurs domaines comme la réforme économique, le renforcement de la sécurité, l’appui au tourisme et le renforcement des relations commerciales entre les deux pays.

«  La Grande-Bretagne est un pays partenaire et amie de la Tunisie. Nous sommes confiants de coopérer davantage avec le gouvernement tunisien pour appuyer la réforme économique et commerciale et la lutte contre le terrorisme », a déclaré Alistair Burt à l’occasion de cette visite.

Notons qu’en marge de cette visite, un mémorandum d’entente sera signé le 3 août entre la Tunisie et  l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques  en présence de l’ambassadeur du Royaume-Uni à Tunis, Louise De Sousa et du représentant de l’OCDE.

Ce mémorandum d’entente prévoit le renforcement des capacités de  l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC) en matière de suivi du système d’audit et de capacités des auditeurs et des contrôleurs.

Alistair Burt effectue en ce moment une visite en Algérie.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur L'Economiste Maghrébin

Check Also

L’Italie «effrayée» et l’Algérie «inquiète» par les protestations autour du gazoduc transtunisien Sergaz

Début décembre courant, des habitants originaires des  zones frontalières Ouled Marzoug et Oulad Farah de …