Lundi , 28 septembre 2020
Page d’acceuil / Articles principaux / Visite de Youssef Chahed aux Etats-Unis: La Tunisie élevée au rang d’”allié stratégique dans la lutte contre le terrorisme”

Visite de Youssef Chahed aux Etats-Unis: La Tunisie élevée au rang d’”allié stratégique dans la lutte contre le terrorisme”

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a achevé la visite de travail et d’amitié qu’il a effectuée du 10 au 12 juillet à Washington. “Essentiellement à caractère politique”, selon un communiqué de la présidence du gouvernement, la visite a été l’occasion pour Chahed de rencontrer de hauts responsables de la nouvelle administration Trump. 

Volet politique 
Au premier jour de sa visite à Washington, le chef du gouvernement a rencontré le vice-président américain, Michael Richard Pence, qui a réaffirmé le soutien des Etats-Unis d’Amérique à la Tunisie qui “s’emploie à renforcer ses capacités sécuritaires, à mettre en œuvre des réformes économiques essentielles et à développer ses institutions démocratiques”.

Selon un communiqué du bureau de presse de la Maison Blanche, Michael Richard Pence a salué les efforts entrepris récemment par le chef du gouvernement, Youssef Chahed pour combattre la corruption et “l’a encouragé à continuer à réaliser des réformes durables qui attireront les investissements et créeront des emplois pour les Tunisiens”.

Les deux parties ont mis l’accent sur la coopération solide entre les deux pays et leurs relations historiques qui remontent à 1797, a souligné le communiqué de presse du cabinet du vice-président américain.

Le chef du gouvernement a, également, rencontré au Capitole, des membres de la Commission des affaires étrangères du Congrès américain. Il s’est entretenu, aussi, avec des sénateurs américains et des membres de la Commission des affaires étrangères du Sénat. Ces entretiens ont notamment porté sur les défis auxquels la Tunisie est appelée à relever. “Nos interlocuteurs se sont montrés réceptifs aux arguments avancés”, a-t-il dit lors d’une déclaration de presse.

Sur les entretiens qu’il a eus avec des officiels américains, Youssef Chahed a souligné la concordance des points de vue entre la nouvelle administration américaine et l’Etat tunisien. “Les officiels et les sénateurs US se disent convaincus de la nécessité de soutenir la Tunisie en tant qu’allié stratégique dans la lutte contre le terrorisme. Nous sommes déterminés à défendre les intérêts de la Tunisie auprès de tous les décideurs américains”, a-t-il assuré.

Coopération militaire et sécuritaire
Youssef Chahed a eu un entretien au Pentagone avec le secrétaire d’Etat américain à la Défense, James Mattis, qui a réaffirmé la disposition des Etats-Unis à renforcer davantage sa coopération militaire et sécuritaire avec la Tunisie et à continuer de soutenir son processus de transition démocratique. Il a aussi salué l’engagement inconditionnel de la Tunisie dans la guerre contre le terrorisme et son implication dans le combat contre Daech.

Le secrétaire d’Etat à la Défense a, à cette occasion, mis en exergue les efforts consentis par la Tunisie dans la lutte contre la corruption et, notamment, la contrebande qui constitue une des principales sources de financement du terrorisme.

Pour sa part, Youssef Chahed a affirmé au cours de cet entretien la disposition de la Tunisie à œuvrer à intensifier et développer davantage la coopération sécuritaire et militaire avec les Etats-Unis partant de l’intérêt commun des deux pays à éradiquer le terrorisme et favoriser la paix et la sécurité dans la région et dans le monde.

Par ailleurs, la rencontre de Youssef Chahed, mardi 11 juillet dans la soirée à la Maison Blanche avec le conseiller à la sécurité nationale américaine, le général Herbert Raymond H.R. McMaster, a été l’occasion d’évoquer la stratégie tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. La rencontre, a indiqué une source de la présidence du gouvernement a porté sur la situation sécuritaire dans la région et sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Notons que la visite de Youssef Chahed à Washington intervient au moment où le nouveau budget de l’administration Trump pour l’exercice 2018 prévoit une baisse importante de l’aide militaire et économique à la Tunisie. L’administration Trump propose d’accorder à la Tunisie, durant l’exercice financier 2018, une aide de seulement 54,6 millions de dollars (133,5 MDT), soit en baisse de 85,8 millions de dollars (209,8 MDT) par rapport à l’année 2017. “Toute révision à la baisse de l’aide sécuritaire et économique américaine à la Tunisie risque d’envoyer un message négatif aux organisations terroristes quant aux capacités et à la promptitude des forces sécuritaires et militaires tunisiennes”, a lancé Chahed dans une déclaration de presse en marge de sa visite à Washington.

Réponse fut donnée à ce plaidoyer. Le sénateur républicain de l’Arizona John McCain ayant assuré que la baisse de l’aide américaine prévue dans le projet de loi de finances de l’année prochaine ne passera pas au Congrès américain.

S’exprimant en marge d’une rencontre-débat organisée, mardi, à “Heritage Foundation” sous le thème “Partenariat stratégique entre les Etats-Unis et la Tunisie en tant qu’élément de la stabilité régionale”, le sénateur américain a insisté:” Républicains et Démocrates au Congrès américain ne voteront pas une loi en faveur de la diminution de l’aide économique à la Tunisie”.

Une résolution de sénateurs américains en faveur de la Tunisie
Un autre témoignage de soutien en faveur de la Tunisie a marqué la première visite de Youssef Chahed aux Etats-Unis. Des membres de la Commission des affaires étrangères du Sénat US ont proposé une résolution dans laquelle ils ont appelé le gouvernement américain à apporter une aide financière à la Tunisie pour renforcer son processus de transition.

Dans le texte de la résolution rendu public, mardi, des membres de la Commission ont réaffirmé le soutien de leur pays à la Tunisie et “la volonté de fournir un niveau d’assistance suffisant afin de soutenir la transition en cours vers une démocratie plus inclusive, prospère et stable”.

Ils ont également souligné l’importance d’accélérer les réformes économiques en Tunisie ainsi que les mesures de lutte contre la corruption.

Dans cette résolution, les sénateurs ont, également, exhorté les autorités tunisiennes à tout mettre en œuvre pour “endiguer les départs de djihadistes tunisiens vers l’Irak et la Syrie”, engageant “les voisins de la Tunisie à collaborer avec le gouvernement Youssef Chahed afin de lutter contre la menace terroriste, sécuriser les frontières et soutenir la transition démocratique tunisienne”.

Cette résolution a été proposée par les sénateurs Ben Cardin et Marco Rubio à l’occasion de la visite de Youssef Chahed aux Etats-Unis. Parmi les signataires de cette résolution figurent, notamment, les sénateurs Chris Coons, Ed Markey, Tim Kaine, Tammy Baldwin, Tom Cotton et John McCain.

Volet économique
Youssef Chahed a eu un entretien, lundi 10 juillet, à Washington avec le secrétaire d’Etat au Trésor, Steven Mnuchin, entretien qualifié par le département du Trésor de “productif”.

Pour sa part, Youssef Chahed a souligné l’attention particulière accordée par ce département à l’expérience démocratique tunisienne et sa disposition à soutenir la Tunisie et à l’aider à mener jusqu’au bout son processus de transition.

Rencontrant, mardi, le Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), David Lipton, le chef du gouvernement a indiqué dans une déclaration conjointe avec le responsable du FMI, avoir convenu avec son interlocuteur de poursuivre la mise œuvre de l’accord convenu le 12 juin 2017 à Tunis, prévoyant notamment le versement de la deuxième tranche du prêt accordé à la Tunisie (314,4 millions de dollars soit 787 millions de dinars).

Chahed a, à cette occasion, fait part de la disposition de la Tunisie à respecter tous ses engagements malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée.

De son côté, le directeur général adjoint du FMI a déclaré qu’il était “très heureux de soutenir la Tunisie”. “Notre rencontre a été l’occasion d’évoquer les réalisations accomplies par la Tunisie jusqu’à présent”, a-t-il dit, ajoutant avoir évoqué, également, avec Youssef Chahed les défis qui restent à relever pour atteindre le stade d’une croissance émergente, promouvoir la stabilité macroéconomique, identifier les moyens de pallier les déficits du budget et des comptes courants, et améliorer le climat d’investissement pour une meilleure croissance.

Le chef du gouvernement a rencontré, en outre, le président de la Chambre de commerce américaine, en présence d’hommes d’affaires américains et tunisiens. Il a, à cette occasion, souligné l’amélioration du climat de l’investissement dans le pays durant les derniers mois, assurant que le taux de croissance économique atteindra les 2,5 pc d’ici la fin 2017.

Au dernier jour de la visite de Youssef Chahed à Washington, un accord de coopération technique dans le domaine de l’aéronautique a été signé entre une filiale de la compagnie aérienne de fret “Express Air-Cargo” et le constructeur aéronautique américain Boeing.

Pour le PDG d’Express Air Cargo, Anis Riahi, ce nouveau projet permettra l’installation d’un centre de maintenance aéronautique en Tunisie destiné à l’exportation.

D’un montant de 90 millions de dinars, ce projet, selon Riahi, offrira des opportunités d’emploi aux ingénieurs tunisiens d’aéronautique. Il entrera en exploitation à partir de mars 2018.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Webmanager Center

Check Also

Quel est le protocole sanitaire appliqué pour les voyageurs des pays de voisinage ?

Le ministère de la Santé a publié, mercredi 23 septembre 2020, une nouvelle mise à jour …