Mardi , 27 septembre 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Khaled Kobbi, retour à la case prison pour présomption de corruption dans l’affaire Imed Dridi

Khaled Kobbi, retour à la case prison pour présomption de corruption dans l’affaire Imed Dridi

Un mandat de dépôt vient d’être émis aujourd’hui, jeudi 22 juin 2017 contre l’homme d’affaires Khaled Kobbi.  Ce que la justice lui reproche est, principalement, d’avoir continué à mener ses affaires, depuis la prison, et ce avec la complicité de Imed Dridi, directeur de sécurité des unités à la direction générale des Prisons et de la Rééducation. Ce dernier, arrêté pour suspicion de corruption, avait bénéficié, selon une source bien informée, d’un terrain sis aux Jardins d’El Menzah III, cédé au dixième de son prix.

 

Khaled Kobbi avait réussi, alors qu’il se trouvait encore en prison, à recevoir et signer les documents, contrats et chèques liés aux activités de son entreprise EKK (entreprise Khaled Kobbi). Plusieurs fonctionnaires lui rendaient visite en prison et lui remettaient les documents nécessaires afin qu’il puisse continuer à gérer ses affaires à distance.

L’entreprise EKK emploie des centaines de personnes dans, notamment, les domaines du bâtiment et des travaux publics.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Leaders

Check Also

Attayar boycotte les législatives anticipées de 2022

Le parti Attayar a publié, lundi 26 septembre 2022, un communiqué annonçant le boycott des …