Samedi , 28 mai 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Reprise du flux de touristes belges vers la Tunisie

Reprise du flux de touristes belges vers la Tunisie

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a renouvelé son appréciation pour la décision du gouvernement belge d’alléger, fin février 2017, son conseil aux voyageurs pour la Tunisie, ce qui a engendré une reprise conséquente du flux de touristes belges vers la Tunisie au cours du mois d’avril et a donné un signal positif quant à la situation sécuritaire dans le pays, rapporte le ministère sur sa page facebook.
Khemaies Jhinaoui a exprimé sa satisfaction de cette décision lors de son entretien, jeudi 11 mai 2017, à l’occasion de sa visite de travail à Bruxelles du 9 au 11 mai 2017, avec le vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères du Royaume de Belgique, Didier Reynders.

L’entretien a permis aux responsables des deux pays de passer en revue l’évolution des relations bilatérales ainsi que les moyens de les développer davantage, tout en examinant les questions d’intérêt commun, notamment la situation en Libye et les relations de la Tunisie avec l’Union Européenne, précise le ministère des AE.
Le ministre tunisien des affaires étrangères a fait part de son souhait de voir le retour des touristes belges se confirmer pour la période estivale, tout en sollicitant auprès de son interlocuteur la révision du conseil aux voyageurs pour l’île de Djerba, ajoute le département des affaires étrangères.

Les deux ministres ont, par ailleurs, examinée les moyens à-même d’accélérer la concrétisation de la décision du gouvernement belge de convertir 11,5% de la dette bilatérale vis-à-vis de la Tunisie, indique-t-on de même source.
Dans ce cadre, Khemaies Jhinaoui a formulé le souhait de la partie tunisienne de voir une part plus importante de cette dette consacrée à des projets de développement destinés aux régions défavorisées.
De son côté, Didier Reynders a une nouvelle fois salué la transition démocratique en Tunisie qui s’est faite dans un environnement politique et économique complexe au niveau international.
Dans ce cadre, il a tenu à rappeler l’engagement sans faille de son pays à soutenir le processus démocratique en cours en Tunisie, et ce à travers la formation des cadres et un échange d’expertise dans plusieurs domaines.
Le ministre belge a, à cet égard, rappelé que lors de sa dernière visite à Tunis les 1er et 2 mars 2017, il a pu constater sur place les efforts déployés par le gouvernement tunisien pour la mise en œuvre des réformes économiques ainsi que l’amélioration notable de la situation sécuritaire dans le pays, indique-t-on de même source.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur African Manager

Check Also

Saïed discute avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice du rôle des «magistrats intègres»

Le président de la République Kaïs Saïed a reçu, jeudi, au Palais de Carthage, la …