mercredi , 7 décembre 2022
Home / Normal / Des parlementaires reçus par BCE : La Syrie prête à fournir tout sur les réseaux d’envoi des jeunes

Des parlementaires reçus par BCE : La Syrie prête à fournir tout sur les réseaux d’envoi des jeunes

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a reçu, aujourd’hui mardi 4 avril 2017 au palais de Carthage, une délégation représentant les députés qui se sont rendus au mois de mars en Syrie, à savoir Mbarka Brahmi, Abdelaziz Kotti et Mongi Rahoui.

Dans leur exposé des motifs de leur visite en Syrie, les députés ont expliqué que c’est “une tentative de rétablir et de rectifier le processus des relations diplomatiques tuniso-syriennes, interrompues depuis 2012”, lit-on dans un communiqué de la présidence de la République.
Les députés ont donné au président de la République un aperçu des développements de la situation en Syrie et l’ont informé de la teneur des entretiens qu’ils ont eu avec d’importants responsables syriens, précise la même source.

Ils ont affirmé que les autorités syriennes sont disposées à coopérer avec la Tunisie pour l’extradition de plusieurs Tunisiens se trouvant en Syrie qui ne sont pas impliqués dans des affaires terroristes. La Syrie est également disposée à fournir des informations sur les réseaux d’envoi des jeunes tunisiens sur son sol, ont-ils indiqué.

La délégation de députés a formé le vœu de voir le chef de l’Etat intervenir pour rétablir la représentation diplomatique entre les deux pays, ajoute la même source.

Pour sa part, Béji Caïd Essebsi a souligné la solidité des relations entre les peuples tunisien et syrien, précisant que la Tunisie n’a pas rompu ses relations diplomatiques avec la Syrie. La Tunisie dispose d’une représentation consulaire à Damas, chargée de la protection des intérêts de l’Etat tunisien, a rappelé le président, précisant qu’il n’y a aucun empêchement majeur pour le rétablissement des relations après l’amélioration de la situation dans ce pays frère et l’instauration de sa stabilité.

Une délégation composée de sept députés à savoir Mbarka Aouainia, Mongi Rahoui, Abdellaziz Kotti, Khemaies Ksila, Issam Mattoussi, Sahbi Ben Fredj et Noureddine Mrabti s’est rendue en mars dernier en Syrie dans une tentative de rétablir les relations diplomatiques tuniso-syriennes et d’enquêter sur les réseaux d’envoi des jeunes tunisiens dans les zones de conflit et ce, en continuité avec les activités de la commission d’enquête parlementaire créée à cet effet.

Le ministre des Affaires étrangères Khemaïs Jhinaoui et le président de l’Assemblée des représentants du peuple Mohamed Ennaceur ont affirmé qu’ils n’avaient pas connaissance de cette visite.

Check Also

Report du prononcé du jugement sur l’annulation du congrès extraordinaire de l’UGTT

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT Sami Tahri a indiqué, ce jeudi 6 octobre 2022, …