Samedi , 28 mai 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Tunisie – Une première : retrait de la nationalité à un… sécuritaire

Tunisie – Une première : retrait de la nationalité à un… sécuritaire

Pour une première, c’est une première. La justice tunisienne vient de décider de retirer la nationalité tunisienne à un citoyen tunisien, pour le motif d’avoir rejoint un corps armé ou un appareil sécuritaire étranger.

Depuis le temps qu’une majorité de tunisiens appelaient à l’application d’une telle mesure à l’encontre des terroristes tunisiens qui ont combattu avec Daech et les autres organisations terroristes, et ce dans le but de les empêcher de revenir au pays, une fois ils ont été déchus de la nationalité. Et à chaque fois, il y avait un « EXPERT » en justice qui répondait qu’il n’était nullement possible d’appliquer une telle mesure. Donc jusqu’à maintenant il n’était pas possible de déchoir quelqu’un de la nationalité tunisienne.

Sauf qu’aujourd’hui, un de nos concitoyens installé à l’étranger a déclaré avoir été contacté par les services du MAE pour l’informer qu’il fait l’objet de démarches en vue de le déchoir de sa nationalité. Et ce qui est étonnant dans toute cette histoire, c’est qu’il ne s’agit point d’un tunisien qui a combattu dans les rangs des organisations terroristes, mais bien, d’un cadre sécuritaire qui avait rejoint la direction des services pénitentiaires d’un pays européen qui offrait des avantages financiers attrayants, qui demandait des compétences tunisiennes en matière sécuritaire et pour lutter contre le terrorisme et l’enrôlement des jeunes maghrébins dans les prisons européennes.

Ce cadre s’est, donc, vu signifier le lancement de procédures en vue de lui retirer la nationalité tunisienne. Une première qui aurait du intéresser des terroristes ayant rejoint les camps de Daech, et non pas un cadre sécuritaire qui a rejoint une administration sécuritaire d’un pays « allié », et pour la bonne cause.

Sachant que ce cadre serait, selon les sources d’Al Jarida, connu pour ses performances les dernières années dans la lutte contre le terrorisme en Tunisie, notamment, en ayant découvert une importante cache d’armes à Oued Rebaïyeâ à Médenine, et le démantèlement d’une cellule terroriste dans la région de Sidi Bouzid.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Tunisie Numérique

Check Also

Saïed discute avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice du rôle des «magistrats intègres»

Le président de la République Kaïs Saïed a reçu, jeudi, au Palais de Carthage, la …