Dimanche , 3 juillet 2022
Page d’acceuil / Entre 22 et 25 mille tunisiens ont quitté clandestinement le pays après la révolution

 

Le nombre d’émigrés clandestins tunisiens a atteint entre 22 et 25 mille, durant les années post-révolution, déclare le secrétaire d’Etat à la Migration Radhouane Ayara, dimanche, à Chebba (gouvernorat de Mahdia). Le gouvernement a pu réduire ce flux à 800, depuis une année ou deux, grâce à la coopération avec les pays voisins, dit-il estimant toutefois que ce nombre reste élevé.

Entre 22 et 25 mille tunisiens ont quitté clandestinement le pays après la révolution

 

Le nombre d’émigrés clandestins tunisiens a atteint entre 22 et 25 mille, durant les années post-révolution, déclare le secrétaire d’Etat à la Migration Radhouane Ayara, dimanche, à Chebba (gouvernorat de Mahdia).

 

Le gouvernement a pu réduire ce flux à 800, depuis une année ou deux, grâce à la coopération avec les pays voisins, dit-il estimant toutefois que ce nombre reste élevé.

 

Selon Radhouane Ayara, la solution à ce phénomène qui coûte la vie à des dizaines de Tunisiens chaque année est tributaire du rétablissement de la confiance entre les jeunes et l’Etat, l’élaboration de stratégies pour la création d’emplois, la promotion du développement dans les régions et la facilitation de la migration organisée.

 

Un projet sera, prochainement, soumis au conseil ministériel visant à orienter les transferts de fonds des Tunisiens résidents à l’étranger vers l’investissement dans les régions de l’intérieur, fait savoir le secrétaire d’Etat à la Migration lors d’une tribune de dialogue avec les jeunes. Des tribunes similaires seront organisées avec les jeunes tunisiens en France, Allemagne et Italie, a-t-il indiqué.

 

Pour lire l’article depuis sa source, cliquez sur ce lien

Check Also

Hichem Snoussi : toutes les positions concernant le référendum bénéficieront d’une présence égale dans les médias

Le membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), Hichem Snoussi, a …