Lundi , 27 janvier 2020
Page d’acceuil / La Tunisie, premier pays à recevoir les hélicoptères de combat Kiowa

La Tunisie, premier pays à recevoir les hélicoptères de combat Kiowa

 

 

 

La Tunisie et la Croatie sont les premiers pays à recevoir les hélicoptères de combat OH -58D Kiowa retirés du service actif au sein de l’armée de l’air américaine. La  Tunisie retenue dernièrement pour en bénéficier, va utiliser ces appareils  dans la lutte contre les extrémistes islamistes, selon le ministère US de la Défense.

L’armée américaine est en train de céder sur  une période de trois ans  environ 340 hélicoptères monomoteurs  Bell OH -58D  dans le cadre de son « Initiative de Restructuration de l’Aviation » de 2013 aux termes de laquelle les  missions de reconnaissance armée sont transférées aux  hélicoptères d’attaque Apache en combinaison avec des avions sans pilote. Les Kiowas sont mis à disposition au titre des programmes de surplus de défense et des  ventes militaires à l’étranger, et plusieurs pays ont exprimé leur intérêt pour l’avion, selon la même source.

La Croatie est le premier pays à acquérir les surplus de Kiowas, 16 appareils en vertu d’une lettre d’offre et d’acceptation  signée en février dernier.

Début  mai,  l’Agence de coopération en matière de défense et de sécurité relevant du Pentagone ( DSCA ) a informé le Congrès des possibles ventes à la Tunisie d’hélicoptères Kiowa y compris les équipements, la formation et le soutien, un marché estimé à  100 millions de dollars. En vertu d’une notification distincte, la Tunisie a été autorisée à  recevoir 24 appareils OH -58Ds au titre du programme de vente du surplus d’articles de défense.

Les hélicoptères « permettront d’améliorer la capacité de la Tunisie à mener des opérations de sécurité aux frontières et de combat contre les terroristes, y compris Al-Qaïda au Maghreb islamique, l’organisation Daech, et Ansar al-Sharia », souligne la DSCA.

Les  hélicoptères OH -58Ds sont prélevés sur les stocks du 1er escadron de l’Armée, du  17e régiment de cavalerie à Fort Bragg, Caroline du Nord.

 

Pour lire l’article depuis sa source, cliquez sur ce lien 

Check Also

Tunisie: I watch dénonce un indicateur de corruption alarmant

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 23 janvier 2020, l’association IWatch a annoncé …