Samedi , 30 mai 2020
Page d’acceuil / La coalition au pouvoir condamne fermement les agissements du syndicat des forces de sécurité intérieure

La coalition au pouvoir condamne fermement les agissements du syndicat des forces de sécurité intérieure

 

 

Dans un communiqué publié tard dans la soirée de mercredi 2 mars 2016, l’instance de coordination et de concertation des partis de la coalition au pouvoir, réunie au siège du mouvement Ennhadha, a fermement condamné les agissements des membres du syndicat national des forces de sécurité intérieure lors du rassemblement de protestation devant le siège de la présidence du gouvernement à la Kasbah.

 

Elle a considéré ces actes comme une transgression de la Constitution, de la loi et une atteinte aux institutions de l’Etat et a appelé le gouvernement à accélérer les procédures pour prendre les mesures administratives, disciplinaires et judicaires contre les personnes impliquées dans cette affaire.

 

Toute en affirmant le soutien aux forces armées et de sécurité intérieure,  la coalition a salué les succès qu’elles ont réalisés dans la lutte contre  le terrorisme.

 

Sur un autre plan, les quatre partis au pouvoir ont réaffirmé leur soutien au gouvernement Habib Essid et l’ont appelé à accélérer la mise en place des stratégies de développement.

 

Ils ont également appelé les députés à accélérer les travaux de l’assemblée insistant sur la nécessité de les doter des moyens nécessaires pour accomplir convenablement leur mission aux niveaux national et régional.

 

Notons que le mouvement Ennahdha a été représenté par son président Rached Ghannouchi, accompagné des deux  Noureddine Bhiri et Arbaoui ainsi que Ridha Saidi, alors que Nidaa Tounes était représenté par le nouveau président des on instance politique Ridha Belhaj flanqué du directeur exécutif Hafedh Caid Essebsi et du président du groupe parlementaire Fadhel Ben Omrane.

 

De son côté le président de l’UPL Slim Riahi a assisté à la réunion en compagnie du président de son groupe parlementaire Jamel Tlili et de Tahar Foudhil, et Afek Tounes était représenté notamment par la présidente de son groupe Rim Mahjoub, et des dépéutés Riadh Mouwakher et Karim Hlali.

 

 

 

Pour lire l’article depuis la source cliquez sur le lien.

Check Also

Abbou lance un audit approfondi des autorisations d’exploitation d’hydrocarbures

Les intérêts  du ministre d’Etat auprès du chef du gouvernement en charge de la Fonction …