Dimanche , 31 mai 2020
Page d’acceuil / Caïd essebsi à l’ouverture de la 33e session du conseil des ministres arabes de l’intérieur: pour une stratégie de sécurité commune…

Caïd essebsi à l’ouverture de la 33e session du conseil des ministres arabes de l’intérieur: pour une stratégie de sécurité commune…

 

 

afin de faire face à des défis sans précédentLe président de la République, Béji Caïd Essebsi, a appelé hier les pays arabes à concevoir une stratégie de sécurité commune pour faire face à des défis «sans précédent» dans la région. «Les défis auxquels fait face la région arabe sont sans précédent du point de vue de leur diversité et leur gravité», a déclaré Béji Caïd Essebsi dans une allocution à l’ouverture de la 33 session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, hier à Tunis.

 

La polarisation politique internationale et les conflits identitaires, religieux, ethniques et politiques ont constitué un terrain favorable à l’extension des groupes armés, notamment Daech, a-t-il noté.Il a insisté sur le besoin d’assurer une coordination quotidienne entre les institutions sécuritaires arabes et d’œuvrer à moderniser les stratégies arabes, notamment en matière de lutte contre le terrorisme, la contrebande et le crime organisé.

 

Sévir contre les milices «terroristes»Le président de la République a appelé les pays arabes à sévir contre les milices «terroristes», en  criminalisant l’adhésion à ces groupes, en surveillant leur financement et en contrôlant leur accès aux technologies de la communication et aux réseaux sociaux. Les pays arabes, a-t-il recommandé, doivent obligatoirement régler leurs conflits internes et traiter de façon solidaire les causes dont se nourrit le terrorisme.

 

«Le développement économique n’est pas moins important que la lutte contre le terrorisme».Revenant sur les attaques contre la Tunisie, il a mis l’accent sur la nécessité d’une approche globale et multidimensionnelle, en mesure de garantir l’invulnérabilité de l’Etat et à prémunir l’individu et la société contre l’extrémisme et la violence.

 

Il a rappelé l’adhésion de la Tunisie à l’alliance internationale contre Daech, et son adhésion à l’initiative de Riyad de mettre en place un Coalition Islamique contre Daech. Sur un autre plan, Caïd Essebsi a rappelé l’importance centrale de la question palestinienne dans l’établissement de la paix et de la sécurité dans la région et dans le monde. Il a appelé à faire revenir cette cause au devant de l’agenda international pour lui trouver une solution définitive dans un délai défini.

 

 

 

Pour lire l’article depuis la source cliquez sur le lien.

Check Also

Abbou lance un audit approfondi des autorisations d’exploitation d’hydrocarbures

Les intérêts  du ministre d’Etat auprès du chef du gouvernement en charge de la Fonction …