Dimanche , 31 mai 2020
Page d’acceuil / Le Portugal va aider la Tunisie à la sécurisation de ses frontières avec la Libye

Le Portugal va aider la Tunisie à la sécurisation de ses frontières avec la Libye

 

 

Le Portugal va aider la Tunisie à la sécurisation de ses frontières avec la Libye, a déclaré le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, mercredi 24 février 2016, à Tunis en évocation des récents développements sécuritaires survenus dans la région.

 

« Le Portugal contribuera de manière significative à l’amélioration des capacités opérationnelles des forces de sécurité et de l’armée tunisiennes notamment en matière d’équipements et de formation; dans l’ultime objectif de sécuriser les frontières », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue Khemaïes Jhinaoui au terme d’une séance de travail tenue ce mercredi à Tunis.

 

Le chef de la diplomatie portugaise a réaffirmé le soutien « inconditionnel » de son pays au processus de transition politique et démocratique en Tunisie, soulignant la disposition de l’Union européenne d’aller de l’avant sur la voie de la consolidation de la stabilité politique et économique de la Tunisie.

« La Tunisie peut toujours compter sur le Portugal et l’UE pour mener à bien sa politique de développement », a-t-il dit devant les représentants de la presse nationale et étrangère.

 

Quant au volet économique, le diplomate portugais a annoncé la tenue, le 22 mars prochain, d’une importante rencontre tuniso-portugaise en vue de booster la coopération. « Nous avons déjà créé une ligne de crédit de 20 millions d’euros pour favoriser les échanges commerciaux et promouvoir les investissements entre les deux pays », a-t-il dit, ajoutant que l’effort sera actuellement axé sur la mobilisation des entrepreneurs et l’attraction des investissements.

 

De son côté, Khemaïes Jhinaoui a indiqué que la rencontre a donné lieu à l’examen des moyens de renforcement des relations de coopération tuniso-portugaises particulièrement en matière d’échange économique, d’investissement, de sécurité et d’éducation.

 

Elle a également permis d’assurer le suivi des recommandations issues de la 3e réunion de haut niveau tuniso-portugaise tenue le 29 mai 2015 à Lisbonne sous la présidence du chef du gouvernement, Habib Essid et son homologue portugais, Antonio Costa.

 

Rappelons que le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva avait entamé mercredi une visite de travail de deux jours en Tunisie.

 

 

 

 

Pour lire l’article depuis la source cliquez sur le lien.

Check Also

Abbou lance un audit approfondi des autorisations d’exploitation d’hydrocarbures

Les intérêts  du ministre d’Etat auprès du chef du gouvernement en charge de la Fonction …