Samedi , 2 mars 2024
Page d’acceuil / Tunis : Les Tunisiens perdent confiance mais portent aux nues l’Armée et les forces de sécurité (sondage)

Tunis : Les Tunisiens perdent confiance mais portent aux nues l’Armée et les forces de sécurité (sondage)

 

 

En moins de quatre mois, le tempérament général des Tunisiens a viré de bord, migrant d’un optimisme de bon aloi à son contraire. En janvier, 48,7% d’entre eux estimaient que le pays est sur la bonne voie, en avril, la tendance a été inversée, et leur taux a dégringolé de 23 points entiers, selon le Baromètre politique de Sigma-Al Maghreb, dont les résultats ont été divulgués ce mercredi.

 

Cette évaluation s’est répercutée inévitablement sur le taux d’insatisfaction de la manière dont les choses sont gérées dans le pays, grimpant à 64, 4% où les électeurs du mouvement Ennahdha représentent la majorité (71,1%) contre 56,6% pour ceux de Nidaa Tounès.

 

Il n’en demeure pas moins que les Tunisiens se gardent d’imputer la gravité de la situation à l’autorité gouvernante dans la mesure où le taux de satisfaction demeure élevé s’agissant des trois présidents : 72% pour le chef du gouvernement, 67% pour le président de la République et 60% pour le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Toutefois, les satisfaits absolus du rendement des trois présidents ne dépasse guère les 22%, ce qui signifie que la satisfaction est bien prudente en ce sens que ces derniers ont perdu entre 6 et 11 points.

 

Une cote de confiance sans changement notable


Au Top 5 de la cote de confiance, on remarquera peu de variations, sauf que le président de la République a reconquis le leadership du groupe en devançant légèrement l’ex chef du gouvernement, Mehdi Jomaâ, alors que le trio formé d’Habib Essid, Abdelfattah Mourou et Mohamed Ennaceur garde peu ou prou son score.

 

Il est cependant frappant de constater le retour en force des figures de l’opposition avec en tête Mohamed Abbou qui progresse à la 3ème position et améliore son score de 4,8% , talonné par Hamadi Jebali , Samia Abbou, Hamma Hammami et Moncef Marzouki qui signe pour la première fois son entrée dans le club des 10 premiers, sachant que le porte-parole du Front populaire voit sa cote régresser de 1,7%.

 

Deux ministres du gouvernement Habib Essid qui étaient aux premières loges dégringolent dans ce palmarès. Il s’agit de Yacine Brahim qui figure désormais à la 13ème position, perdant 3,4 points et de Taieb Baccouche qui en perd sept pour se retrouver à la 17ème position.

 

La situation générale du pays vue par les Tunisiens


73,3% des sondés pensent que la situation sécuritaire est bonne alors que 73,2% d’entre eux trouvent que la situation sociale est bien mauvaise et qu’un plus fort taux (87,2%) estiment que la situation économique est très mauvaise.

 

Cette configuration s’explique pour l’essentiel du moins en ce qui concerne le volet sécuritaire par l’impact psychologique induit par l’attentat du musée du Bardo et par la mobilisation contre le terrorisme à telle enseigne que la confiance témoignée à l’endroit des deux institutions, militaire et sécuritaire, est à son zénith avec respectivement un taux de 97,5% pour la première et 81,3% pour la seconde. La présidence de la République est créditée d’un taux de confiance de 68,3%, le gouvernement de 66,3%, les médias de 63,3%, les associations et la société civile de 59,5%, les imams et les religieux de 56,6% et l’ARP de 48,8%.

 

 

 

Pour lire l’article depuis la source cliquez sur le lien.

Check Also

Le ”Somalien” et quatre autres terroristes s’évadent d’El Mornaguia

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué, que cinq terroristes se sont évadés, …