Samedi , 25 juin 2022
Page d’acceuil / Loi 52 – Ghazi Mrabet au ministre de la justice : Nous n’accepterons pas une réformette

Loi 52 – Ghazi Mrabet au ministre de la justice : Nous n’accepterons pas une réformette

 

Depuis la bataille enclenchée par les activistes tunisiens pour la réforme de la loi 52 relative à la consommation de stupéfiants, les promesses des politiciens se multiplient.  La dernière promesse en date est celle du nouveau ministre de la justice, Mohamed Salah Ben Aïssa, qui a promis une réforme de cette loi, oui mais quel genre de réforme ? A ce propos, Me Ghazi Mrabet, avocat et militant qui se bat pour changer la loi en question a écrit un message au ministre, insistant sur la nécessité d’abroger la loi ou de lui apporter de larges amendements : « Monsieur le Ministre de la Justice, Monsieur le Doyen Ben Aissa, Nous prenons acte de votre déclaration d’aujourd’hui. Vous promettez une réforme de la loi 52 relative aux stupéfiants. Cette initiative ne peut que satisfaire l’ensemble de notre jeunesse et plusieurs composantes de la société civile qui luttent depuis un moment pour que l’une de nos lois les plus répressives soit abolie ou largement amendée. Nous n’accepterons pas une réformette. Nous exigeons que l’intérêt de la jeunesse prime sur tout avec une nouvelle loi qui sera axée sur la prévention et l’application des peines alternatives à l’emprisonnement. Nous demandons également une amnistie à tous les condamnés et à tous ceux qui sont encore poursuivis pour consommation de Cannabis en application de l’actuelle loi 52. Oui ! Réformons ensemble loi 52 mais exigeons aussi une amnistie ! ».

 

Pour lire cet article depuis sa source cliquez sur ce lien.

Check Also

Tunis: Arrestation de l’agresseur des deux agents de sécurité

Le ministère public au Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a ordonné, ce vendredi …