Vendredi , 19 août 2022
Page d’acceuil / Tunisie – Goubellat: Le récit d’une tragédie

Tunisie – Goubellat: Le récit d’une tragédie

 

 

On en sait, désormais, un peu plus sur ce qui s’est passé ce jeudi matin à Goubellat, où un groupe terroriste armé a assassiné, aux environs de 13H00, le chef de poste et un agent de la garde nationale de Goubellat (Gouvernorat de Béja) et un agent, et blessé grièvement un autre agent qui a été transporté à l’hôpital local de Mejez El Bab, puis à l’hôpital des forces de la sécurité intérieure à la Marsa. On vient par ailleurs d’apprendre que ce troisième agent vient de succomber à ses blessures.

 

 

Les unités sécuritaires et de l’armée nationale de même qu’un nombre important d’habitants encerclent, actuellement la zone de Dour Ismaïl, en attendant l’arrivée de renforts sécuritaires et militaires pour l’arrestation du groupe armé qui s’était retranché dans la forêt voisine de Tella.

 

 

Le délégué de Goubellat, a déclaré à la correspondante de l’agence TAP à Béja, que le chef du poste de la garde nationale accompagné de ses deux agents s’était rendu sur les lieux, à bord de la voiture de service. suite à des informations qui lui étaient parvenues, en rapport avec un groupe d’individus qui aurait loué une maison dans le village de Dour Ismaïl de la localité de Tella.

 

 

En tentant de pénétrer dans la maison, le groupe armé les avait surpris en tirant des coups de feu. Le chef du poste et son premier agent ont été abattus sur les lieux, tandis que le troisième agent a réussi à battre en retraite avant d’être évacué sur l’hôpital local de Medjez El Bab, où il aurait raconté sa mésaventure. De là, il a été transféré à l’hôpital des forces de sécurité à La Marsa.

 

 

Des renforts de l’armée et de la garde nationale sont arrivés en urgence à Goubellat  et ont investi la maison qui avait été le théâtre de la fusillade. Mais les terroristes avaient déjà réussi à se retrancher dans la forêt voisine de Tella. Ils ont découvert, en fouillant les lieux, un laboratoire servant à la fabrication de bombes artisanales, de même qu’un sous terrain qu’ils n’ont pas pu explorer de peur qu’il ne soit miné. Les corps des deux agents tués étaient aussi à l’intérieur de la maison, mais n’ont pas pu être déplacés de peur aussi qu’ils n’aient été minés.

 

 

Nasser Tmimi, le gouverneur de Beja, a indiqué pour sa part, sur Shems FM, que le groupe terroriste est composé d’une quinzaine de personnes et que le nombre des agents de sureté qui s’étaient déplacés sur le lieu au début n’excédait pas les trois agents, contrairement à ce qui a été relaté.

 

 

Tmimi a précisé que les agents étaient en simple opération d’inspection et non pas une opération de descente, lors de l’échange de tirs à Gbolat.

 

 

La zone est actuellement complètement bouclée par les forces de l’ordre et de l’armée, tandis que l’aviation a commencé à pilonner la fôret.

 

 

Les unités de déminage sont attendues d’un moment à l’autre pour l’inspection des lieux et pour la levée des corps des martyrs.

 

 

A noter que Lotfi Ben Jeddou le ministre de l’intérieur s’est déplacé sur les lieux de la tragédie, accompagné d’un nombre de hauts cadres sécuritaires et des forces armées.

 

Pour lire l’article depuis la source cliquez sur le lien.

Check Also

La Tunisie célèbre la Journée mondiale de l’aide humanitaire

La Tunisie a appelé, ce vendredi, à l’occasion de la célébration de la “Journée mondiale …