Samedi , 13 août 2022
Page d’acceuil / Police republicaine – ONG: Ouverture d’une section à Tunis
L’Association tunisienne pour une police républicaine évoque, dans une conférence de presse, les obligations qui incombent aux forces de sécurité La création de la section de Tunis de l’Association tunisienne pour une police républicaine a été annoncée, hier, lors d’une conférence de presse. Le président de l’association, Abdallah Sahli, a estimé que l’étape actuelle que traverse la Tunisie exige la multiplication des efforts de toutes les composantes de la société civile pour la réussite du processus démocratique dans le pays. Sahli a précisé que l’association œuvre en vue de concrétiser et d’activer la charte éthique des forces de sécurité intérieure, développer des relations de communication avec les citoyens, en plus de consacrer la réconciliation entre les forces de sécurité et le citoyen et améliorer la qualité des services sécuritaires. De son côté, le président de la section de Tunis, Issam Dardouri, a exprimé son soutien absolu aux journalistes et son rejet des agressions qu’ils subissent pendant l’exercice de leurs fonctions. Il a indiqué que la notion de police républicaine doit se construire sur la base de la communication et dans le cadre du respect mutuel entre les forces de l’ordre et le citoyen et du rejet de la violence. Le président de la section de Tunis a par ailleurs mis l’accent sur le travail de l’association et sa vocation à soutenir toutes les structures syndicales pour réaliser nombre d’objectifs stratégiques, à l’instar de la réforme du statut général des forces de sécurité intérieure

Police republicaine – ONG: Ouverture d’une section à Tunis

L’Association tunisienne pour une police républicaine évoque, dans une conférence de presse, les obligations qui incombent aux forces de sécurité

La création de la section de Tunis de l’Association tunisienne pour une police républicaine a été annoncée, hier, lors d’une conférence de presse. Le président de l’association, Abdallah Sahli, a estimé que l’étape actuelle que traverse la Tunisie exige la multiplication des efforts de toutes les composantes de la société civile pour la réussite du processus démocratique dans le pays.

Sahli a précisé que l’association œuvre en vue de concrétiser et d’activer la charte éthique des forces de sécurité intérieure, développer des relations de communication avec les citoyens, en plus de consacrer la réconciliation entre les forces de sécurité et le citoyen et améliorer la qualité des services sécuritaires.

De son côté, le président de la section de Tunis, Issam Dardouri, a exprimé son soutien absolu aux journalistes et son rejet des agressions qu’ils subissent pendant l’exercice de leurs fonctions.

Il a indiqué que la notion de police républicaine doit se construire sur la base de la communication et dans le cadre du respect mutuel entre les forces de l’ordre et le citoyen et du rejet de la violence.

Le président de la section de Tunis a par ailleurs mis l’accent sur le travail de l’association et sa vocation à soutenir toutes les structures syndicales pour réaliser nombre d’objectifs stratégiques, à l’instar de la réforme du statut général des forces de sécurité intérieure

Check Also

Kasserine: Des affrontements entre l’armée et des terroristes au Mont Salloum

Des affrontements ont eu lieu, ce vendredi 12 aout 2022  entre des  militaire et des …