Mercredi , 1 décembre 2021
Page d’acceuil / Trafic d’armes: Quatre individus sous les verrous
Quatre éléments d'un réseau de trafiquants d'armes, dont deux Tunisiens, déférés hier, devant le juge d'instruction près le tribunal de Annaba, ont été placés sous mandat de dépôt. Les mis en cause dans ce trafic transfrontalier, avaient été arrêtés, la semaine dernière, par les éléments de la brigade de recherche et d'investigation, relevant de la gendarmerie de la wilaya de Annaba. L'opération s'est soldée par, la récupération de 200 pièces d'armes de différents calibres, une paire de jumelles et l'arrestation des quatre membres d'un réseau qui activait sur la bande frontalière entre l'Algérie et la Tunisie, à «Sakiet Sidi Youcef». Une opération menée sur la base d' informations parvenues aux services de sécurité, faisant état de la présence d'un réseau de soutien logistique aux groupes terroristes et de transit d'importantes quantités d'armes, de kalachnikovs notamment par les frontières algéro-tunisiennes. Cet armement, devait atterrir entre les mains des groupes terroristes d'Al Qaîda au Maghreb. Au moment où les trafiquants ont été placés sous les verrous, l'enquête se poursuit.

Trafic d’armes: Quatre individus sous les verrous

Quatre éléments d’un réseau de trafiquants d’armes, dont deux Tunisiens, déférés hier, devant le juge d’instruction près le tribunal de Annaba, ont été placés sous mandat de dépôt.

Les mis en cause dans ce trafic transfrontalier, avaient été arrêtés, la semaine dernière, par les éléments de la brigade de recherche et d’investigation, relevant de la gendarmerie de la wilaya de Annaba.

L’opération s’est soldée par, la récupération de 200 pièces d’armes de différents calibres, une paire de jumelles et l’arrestation des quatre membres d’un réseau qui activait sur la bande frontalière entre l’Algérie et la Tunisie, à «Sakiet Sidi Youcef».

Une opération menée sur la base d’ informations parvenues aux services de sécurité, faisant état de la présence d’un réseau de soutien logistique aux groupes terroristes et de transit d’importantes quantités d’armes, de kalachnikovs notamment par les frontières algéro-tunisiennes.

Cet armement, devait atterrir entre les mains des groupes terroristes d’Al Qaîda au Maghreb. Au moment où les trafiquants ont été placés sous les verrous, l’enquête se poursuit.

Check Also

Saïed : ”La compétence c’est le patriotisme” (Vidéos)

Le président de la République, Kais Saïed, a dénoncé “les parties qui œuvrent à frapper …