Mercredi , 18 mai 2022
Page d’acceuil / ABOU IYADH n’ a pas rappelé les Tunisiens de Syrie et leur nombre est inférieur à 12 mille.
Le porte-parole d' « Anasr Echaria », Seif Eddine Errais, a démenti catégoriquement sur les ondes d’Express FM, l’information véhiculée par le journal algérien Echourouk qui dit que le leader salafiste Abou Iyadh a ordonné aux 12 000 salafistes tunisiens qui participent à la guerre en Syrie de rentrer au pays.Errais a estimé : « que ces rumeurs malintentionnées de la part d’un média connu par ses relations douteuses avec les services secrets français et britanniques visent à déstabiliser la Tunisie pour faire échouer cette révolution, par crainte qu’elle n’inspire les Algériens. » Il a, d’un autre côté, jugé le nombre avancé de Tunisiens qui participent à la guerre en Syrie (12000) fantaisiste et alarmant, estimant que leur nombre est très inférieur aux 12 000 indiqués par ceux qui veulent du mal à la Tunisie. Erraies a aussi précisé qu’aucune source ne peut chiffrer avec exactitude le nombre de Tunisiens en Syrie ajoutant qu’Abou Iyadh n’a aucun pouvoir sur eux. «En partant personne ne l'a consulté, de même que pour le retour. C’est un choix personnel et ces Tunisiens n’ont de contact ni avec Abou Iyadh, ni avec « Ansar Echaria » dont les médias ne cessent de salir l’image en propageant des rumeurs infondées visant à servir certaines parties qui se reconnaitront.»

ABOU IYADH n’ a pas rappelé les Tunisiens de Syrie et leur nombre est inférieur à 12 mille.

Le porte-parole d’ « Anasr Echaria », Seif Eddine Errais, a démenti catégoriquement sur les ondes d’Express FM, l’information véhiculée par le journal algérien Echourouk qui dit que le leader salafiste Abou Iyadh a ordonné aux 12 000 salafistes tunisiens qui participent à la guerre en Syrie de rentrer au pays.Errais a estimé : « que ces rumeurs malintentionnées de la part d’un média connu par ses relations douteuses avec les services secrets français et britanniques visent à déstabiliser la Tunisie pour faire échouer cette révolution, par crainte qu’elle n’inspire les Algériens. »

Il a, d’un autre côté, jugé le nombre avancé de Tunisiens qui participent à la guerre en Syrie (12000) fantaisiste et alarmant, estimant que leur nombre est très inférieur aux 12 000 indiqués par ceux qui veulent du mal à la Tunisie.

Erraies a aussi précisé qu’aucune source ne peut chiffrer avec exactitude le nombre de Tunisiens en Syrie ajoutant qu’Abou Iyadh n’a aucun pouvoir sur eux.

«En partant personne ne l’a consulté, de même que pour le retour. C’est un choix personnel et ces Tunisiens n’ont de contact ni avec Abou Iyadh, ni avec « Ansar Echaria » dont les médias ne cessent de salir l’image en propageant des rumeurs infondées visant à servir certaines parties qui se reconnaitront.»

Check Also

Augmentation des tarifs de la Steg : précisions du ministère de l’Industrie

Les augmentations des tarifs de l’électricité ont déclenché une vaste polémique. Alors que la Société …