Vendredi , 7 octobre 2022
Page d’acceuil / Saisies d’armes sur la frontière tuniso-algérienne
L’agence TAP rapporte que deux islamistes salafistes qui circulaient sur une camionnette ont été arrêtés vendredi soir 7 décembre à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie en possession de cartes routières, d’uniformes militaires de mitraillettes Klachinkov et de matériel servant à la fabrication d’explosifs . Deux autres personnes ont réussi à fuir, précise l’agence. Le véhicule a été arrêté lors d’un contrôle dans la localité de Fernana. Une opération de ratissage dans toute la région a été déclenchée par les brigades de la garde nationale Il faut rappeler que le président provisoire , Moncef Marzougui, a dénoncé en début de cette semaine la prolifération d’armes en Afrique du Nord, Le trafic d’armes qui y sévit depuis la fin de la révolution lybienne est source d’insécurité dans le contexte de l’occupation du nord du Mali par des islamistes extrémistes armés. "Des quantités d’armes ayant appartenu au régime libyen sous Khadafi sont passées aux mains des islamistes non seulement en Libye mais aussi en Tunisie et en Algérie” a déclaré Marzougui dans un entretien en anglais publié par la revue britannique The World Today. La situation en Tunisie est très tendue. Des manifestations contre les difficultés économiques ont eu lieu dans la ville de Siliana . A Tunis, des milices ,aux mains des islamiste d’Ennahdha au pouvoir ,se faisant appeler » comité de protection de la révolution » se sont violemment attaqués mardi aux syndicalistes et au siège de leur syndicat UGTT . Une grève générale est attendue jeudi 13 décembre pour condamner la violence islamiste que le gouvernement provisoire laisse faire.

Saisies d’armes sur la frontière tuniso-algérienne

L’agence TAP rapporte que deux islamistes salafistes qui circulaient sur une camionnette ont été arrêtés vendredi soir 7 décembre à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie en possession de cartes routières, d’uniformes militaires de mitraillettes Klachinkov et de matériel servant à la fabrication d’explosifs . Deux autres personnes ont réussi à fuir, précise l’agence. Le véhicule a été arrêté lors d’un contrôle dans la localité de Fernana.

Une opération de ratissage dans toute la région a été déclenchée par les brigades de la garde nationale

Il faut rappeler que le président provisoire , Moncef Marzougui, a dénoncé en début de cette semaine la prolifération d’armes en Afrique du Nord, Le trafic d’armes qui y sévit depuis la fin de la révolution lybienne est source d’insécurité dans le contexte de l’occupation du nord du Mali par des islamistes extrémistes armés.

“Des quantités d’armes ayant appartenu au régime libyen sous Khadafi sont passées aux mains des islamistes non seulement en Libye mais aussi en Tunisie et en Algérie” a déclaré Marzougui dans un entretien en anglais publié par la revue britannique The World Today.

La situation en Tunisie est très tendue. Des manifestations contre les difficultés économiques ont eu lieu dans la ville de Siliana . A Tunis, des milices ,aux mains des islamiste d’Ennahdha au pouvoir ,se faisant appeler » comité de protection de la révolution » se sont violemment attaqués mardi aux syndicalistes et au siège de leur syndicat UGTT .

Une grève générale est attendue jeudi 13 décembre pour condamner la violence islamiste que le gouvernement provisoire laisse faire.

Check Also

Kaïs Saïed s’entretient avec Abdelfatteh Al Sissi

Le président de la République Kaïs Saïed a eu un entretien téléphonique, jeudi 6 octobre …