Dimanche , 27 septembre 2020
Page d’acceuil / “Les salafistes sont des victimes”, selon un membre d’Ansar al-Chariaa
Le membre d’Ansar al-Chariaa “Abou Iyed”, a indiqué que l’individu “salafiste” arrêté en premier lieu n’avait rien à voir avec les évènements déclencheurs de ces affrontements et l’agression du commandant Wissem Ben Slimen. Présent, mardi soir, lors des affrontements entre les forces de l’ordre et les salafistes à Douar Hicher et témoin de la tentative d’incendie d’un poste de police, il a indiqué que la bagarre qui a fait sombrer la région dans le chaos total opposait deux cités rivales alors que les salafistes n’y étaient pour rien, “pourquoi donc arrêter Saddam ?” s’est-il interrogé sur les ondes radio Shems Fm. D’autre part, concernant l’attaque contre un poste de police, Abou Iyed a précisé que les salafistes étaient visés par les forces de l’ordre, indiquant que les “victimes” ont été touchées de dos. Abou Iyed a par ailleurs qualifié d’absurdes les accusations d’un agent de l’ordre selon lesquelles, un salafsite se serait emparé d’une arme au poste de police et aurait tiré sur l’autre salafiste tué lors des affrontements du mardi.

“Les salafistes sont des victimes”, selon un membre d’Ansar al-Chariaa

Le membre d’Ansar al-Chariaa “Abou Iyed”, a indiqué que l’individu “salafiste” arrêté en premier lieu n’avait rien à voir avec les évènements déclencheurs de ces affrontements et l’agression du commandant Wissem Ben Slimen.

Présent, mardi soir, lors des affrontements entre les forces de l’ordre et les salafistes à Douar Hicher et témoin de la tentative d’incendie d’un poste de police, il a indiqué que la bagarre qui a fait sombrer la région dans le chaos total opposait deux cités rivales alors que les salafistes n’y étaient pour rien, “pourquoi donc arrêter Saddam ?” s’est-il interrogé sur les ondes radio Shems Fm.

D’autre part, concernant l’attaque contre un poste de police, Abou Iyed a précisé que les salafistes étaient visés par les forces de l’ordre, indiquant que les “victimes” ont été touchées de dos. Abou Iyed a par ailleurs qualifié d’absurdes les accusations d’un agent de l’ordre selon lesquelles, un salafsite se serait emparé d’une arme au poste de police et aurait tiré sur l’autre salafiste tué lors des affrontements du mardi.

Check Also

Quel est le protocole sanitaire appliqué pour les voyageurs des pays de voisinage ?

Le ministère de la Santé a publié, mercredi 23 septembre 2020, une nouvelle mise à jour …