Samedi , 27 mai 2017

Archives du blog

Tataouine : Pour BCE et Chahed, TOUT commence… ou s’arrête ici

C’est sans aucun doute l’un des virages les plus délicats à négocier pour l’exécutif tunisien. C’est à travers la gestion de la crise à Tataouine, plus même que tous les autres défis du moment, que le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi et celui du gouvernement, Youssef Chahed, gagneront leurs …

Tunisie: Le conseil de sécurité nationale, un outil de « présidentialisation » du régime politique?

Le lundi 08 Mai 2017, une nouvelle réunion du Conseil de sécurité nationale s’est tenue au palais de Carthage sous la présidence du chef de l’État, M. Beji Caid Essebsi. Il n’est pas anodin qu’une telle réunion se soit tenue quelques jours seulement avant le « discours historique » que s’apprêtait à …

INTERVIEW – Michaël Ayari : « Le système tunisien n’a pas changé depuis Ben Ali »

Alors que de nouvelles manifestations pour dénoncer le manque de réformes et de justice ont réuni plus de 2 000 personnes le 13 mai à Tunis, Michaël Ayari, de l’International Crisis Group (ICG), analyse les causes d’un malaise qui dure. Le consensus politique en place depuis les élections législatives et …

L’armée sur les sites pétroliers, chiche mais que faire des contrebandiers?

Le secteur des hydrocarbures est malade, c’est un fait. Malade de la baisse drastique des permis d’exploration et d’exploitation. Malade de la fonte des cours mondiaux du brut. Malade de la contrebande. Etc. Désemparée, la ministre de l’Energie, des Mines et des Énergies renouvelables, Hela Cheikhrouhou, est montée au front …

Mobilisation en Tunisie contre un projet d’amnistie des faits de corruption

Plus de deux mille personnes ont manifesté samedi à Tunis contre un projet de loi proposé par la présidence prévoyant l’amnistie des faits de corruption en échange d’un dédommagement, a constaté une journaliste de l’AFP. « La corruption ne va pas passer », « nous n’allons pas céder » ont scandé les protestataires réunis …

Ce qu’il faudrait faire pour réussir la transition démocratique en Tunisie, bloquée par la corruption, le clientélisme et le régionalisme

Depuis la révolution tunisienne de 2011, révolution considérée comme unique parmi celles du printemps arabe, corruption, régionalisme et clientélisme font figure d’obstacles principaux à sa réussite, en bloquant la transition démocratique. Par ailleurs, malgré la succession de plusieurs gouvernements, aucun n’est parvenu à faire l’unanimité ou du moins gagner la …

Pourquoi les gouverneurs repassent sous la tutelle du ministère de l’Intérieur

Dans les clameurs soulevées par la décision annoncée par le président de la République dans son discours au palais des congrès de charger l’armée nationale de la protection des sites de production, une autre mesure non moins importante est passée inaperçue. Il s’agit de la restructuration du ministère de l’Intérieur. …

Tunisie : BCE annonce l’intention de restructurer le ministère de l’Intérieur

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a annoncé mercredi l’intention de restructurer le ministère de l’Intérieur.  Dans un discours prononcé à l’adresse des Tunisiens, il a expliqué que les forces de sécurité ont du mal à maintenir comme il se doit l’ordre, étant exténuées par leur extrême mobilisation …

Béji Caid Essebsi annonce une prochaine restructuration du ministère de l’Intérieur

Le Président de la République, Béji Caïd Essebsi, a annoncé mercredi 10 mai l’intention de restructurer le ministère de l’Intérieur. Cette restructuration consiste à confier, par souci d’efficacité, la tutelle des forces de sécurité intérieures dans les régions aux gouverneurs. La Direction générale des Affaires régionales qui dépendait de la Présidence …